Pompe à Chaleur Air/Air

Les systèmes de chauffage à base de pompe à chaleur air-air reposent sur l’utilisation d’une source d’énergie gratuite et inépuisable pour le chauffage de votre logement, c’est l’énergie contenu dans l’air extérieur de votre logement. Ce système aérothermique vous permet de faire des économies d’énergie importantes tout en respectant l’environnement. Très efficace, ce dispositif vous permet de diviser par 3 votre facture de chauffage, en effet dorénavant vous ne payez que l’électricité nécessaire pour garantir la circulation du fluide caloporteur et faire fonctionner votre pompe à chaleur.

Recevez 3 Devis gratuits et sans engagement pour votre Pompe à Chaleur :

devis

La pompe à chaleur air-air transforme les calories de l’air extérieur en air chaud

Comme celui de son homologue air-eau, le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air est aussi simple : récupérer les calories contenues dans l’air extérieur de votre habitation, pour ensuite les acheminer vers l’intérieur de votre logement sous forme d’air chaud. Ce type de chauffage très performant, vous permet d’allier à la fois confort de chauffage et économie d’énergie.

Un des avantages de la pompe à chaleur (PAC) air-air, est quelle peut fonctionner même lorsque les températures extérieures sont faibles : -10° C, -15° C. Il faut demandant préciser que dans ces conditions, ses performances peuvent être moins bonnes que d’habitude. Il peut donc être judicieux de conserver un autre système de chauffage en appoint comme, par exemple, des radiateurs électriques pour ne pas manquer de chauffage pendant les périodes de grands froid. En effet la majorité des pompes à chaleur air-air ont des rendements qui diminuent fortement lorsque les températures deviennent négatives. La présence ou pas d’un chauffage d’appoint dépend donc principalement de l’isolation de votre logement. De plus, contrairement à la pompe à chaleur eau-air n’est pas conçue pour produire l’eau chaude sanitaire, une raison de plus d’avoir un système de chauffage polyvalent.

fonctionnement pompe a chaleur air-air

Une installation simple à faire réaliser par un professionnel

Les pompes à chaleur air-air sont des systèmes de chauffage très performants et simples à installer si vous faites appel à un professionnel. Elles sont compatibles avec tous les types de logement à condition d’avoir un espace suffisamment grand pour accueillir l’unité extérieure qui va récupérer l’air nécessaire à son bon fonctionnement.

Ayant besoin d’un système de chauffage d’appoint, la pompe à chaleur (PAC) air-air est particulièrement adaptée aux maisons ou aux appartements équipés de radiateurs électriques. Vu qu’elle ne nécessite pas de circuit de chauffage central, son installation est donc aisée. Il peut être intéressant de conserver les radiateurs électriques en appoint, pour les périodes de grand froid pour conserver un niveau de chauffage acceptable.

Consommez 3 fois moins d’énergie

Pour réchauffer votre intérieur, la pompe à chaleur air-air a d’énergie électrique et de l’air extérieur à partir duquel elle va produire de l’énergie. Si l’installation de ce dispositif a été correctement effectuée (par un professionnel) et que celle-ci est bien dimensionnée (d’où l’intérêt de passer par un professionnel), elle restitue plus d’énergie qu’elle n’en consomme à l’intérieur de votre logement.

L’installation d’une pompe à chaleur air-air vous permet donc de faire des économies d’énergie considérables sans diminuer votre confort ni avoir un impact négatif sur l’environnement. En effet, en utilisant l’énergie gratuite dans l’air extérieur, vous payez en moyenne 1 KWh pour 3kWh de chaleur produite. Vous ne payez donc que 1/3 de votre chauffage, sous forme d’électricité.

Le coût d’une pompe à chaleur air-air, pose comprise, peut osciller entre 5 000 et 15 000 € pour une maison de 100 m2. La variation importante du prix s’explique notamment par le choix du matériel et de sa puissance, mais aussi par les différentes contraintes que peut rencontrer l’installateur en fonction des caractéristiques de votre logement.

Aides et subventions de l’état

L’installation d’une pompe à chaleur air-air vous permet de profiter de plusieurs aides financières mise en place par l’état :

  • La prime énergie.
  • L’éco-prêt à taux zéro.
  • Les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
  • Le taux de TVA réduit à 5.5% pour l’achat de l’équipement.

Un coût de travaux énergétique amorti grâce aux Primes Energie

Pour diminuer la facture des travaux, il y a ce qu’on appelle les Primes Energie. C’est un système mis en place par le gouvernement français qui permet d’amortir considérablement les dépenses lors des travaux énergétiques. Pour l’obtenir, il faut s’inscrire à un programme auprès de fournisseurs d’énergie (agréés par l’état) avant de signer votre devis.

Financez votre chaudière fioul avec l’Eco-prêt à taux zéro

Il est, en effet, possible de réduire vos dépenses sur les travaux d’installation de la pompe à chaleur air-air grâce à l’Eco-prêt à taux zéro. Les intérêts de ce prêt sont en effet payés par l’Etat. Toute personne souhaitant installer une pompe à chaleur air-air peut en bénéficier.

L’ANAH, une aide précieuse

L’agence nationale de l’amélioration de l’habitat ou l’Anah a pour mission de soutenir la politique de logement du parc immobilier, c’est un organisme public. Son soutien cible essentiellement la réhabilitation et l’amélioration des résidences des particuliers (donc vous).
Le dispositif « Habiter Mieux » mis en place par l’ANAH est un fonds d’aide pour la rénovation thermique du logement. L’installation de la pompe à chaleur air-air est donc éligible pour ce dispositif. Le versement de l’aide pour les travaux est en rapport avec l’amélioration conséquente de la performance énergétique du logement.

Le taux de TVA réduit à 5.5%

Pour les logements ayant plus de deux ans, un taux de TVA réduit de 5.5% (à compter du 1er janvier 2014) s’applique l’installation de votre pompe à chaleur air-air. Le taux réduit se répercute sur la facture du professionnel pour l’achat du matériel et la main d’œuvre. Il concerne les résidences secondaires et principales.

 

 

 

 

Laisser un commentaire