Isolation des murs par l’intérieur

Faire le choix d’isoler les murs de son habitation permet de réduire sa facture énergétique. Reste à savoir quelle est la démarche la plus adaptée à votre propre logement : isoler les murs par l’intérieur ou bien par l’extérieur ? Et quelles aides peuvent vous être accordées pour rendre encore plus rentable cette action ?

Recevez 3 Devis gratuits et sans engagement pour votre Isolation :

devis

Isolation thermique des murs par l’intérieur : un bon rapport qualité/prix

L’isolation des murs par l’intérieur est théoriquement moins onéreuse que celle par l’extérieur : entre 50 et 90 € du mètre carré contre une fourchette de 100 à 180 € pour la seconde en comptant le coût de la main d’œuvre. Pour une maison de 100 m2, comptez entre 3 000 et 10 000 € (installation comprise), le prix variant fortement en fonction de l’isolant choisi. Elle est cela dit légèrement moins performante, du fait de la difficulté à résoudre les problèmes de ponts thermiques à l’intérieur des maisons. Cela ne vous empêchera pas de réaliser des économies. Vous pouvez vérifier avec notre simulateur d’économies d’énergie si effectuer des travaux d’isolation des murs par l’intérieur correspond aux besoins de votre logement.

En plus d’être facile à mettre à œuvre, l’isolation thermique par l’intérieur ne nécessite pas d’autorisation administrative particulière (permis, décision d’assemblée générale, autorisation de travaux, etc.).

En revanche, cette solution conduira à réduire votre surface habitable en réduisant la superficie de toutes vos pièces. Par ailleurs, l’action d’isoler par l’intérieur est très intrusive et a des impacts non négligeables sur la décoration intérieure, l’électricité ou le coffrage des fenêtres, ce qui amène des coûts supplémentaires de remise en état. Il faut tout de même noter que l’isolation thermique par l’intérieur bénéficie de nouvelles technologies, et donc de nouveaux arguments.

Quand préférer l’isolation des murs par l’intérieur ?

  • Le choix de l’isolation des murs par l’intérieur est à privilégier si vous ne souhaitez pas (ou ne pouvez pas pour des raisons administratives) modifier l’aspect extérieur de votre maison.
  • C’est également une solution envisageable si vous n’occupez pas encore les lieux (le chantier conduit généralement à quitter le logement).
  • Pour une construction neuve ayant utilisé du parpaing ou de la brique classique, c’est-à-dire des matériaux peu isolants, l’isolation des murs par l’intérieur est intéressante si vous avez une habitation d’un ou deux niveaux ; au-delà l’isolation par l’extérieur s’avère plus rentable.
  • L’isolation des murs par l’intérieur étant moins onéreuse que par l’extérieur, votre budget va également peser dans la balance. Mais il ne faudra surtout pas oublier les éventuels induits de cette isolation intérieure (électricité, conduits de chauffage, entourage des fenêtres, etc.).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique à 30%

Les propriétaires comme les locataires peuvent prétendre à un crédit d’impôt pour la transition énergétique s’ils se lancent dans un chantier d’isolation des murs par l’intérieur (ou l’extérieur). Ce crédit d’impôt concerne à la fois le prix des matériaux et celui de la main d’œuvre pour des travaux d’isolation thermique intérieure. Sachez que cette aide au financement des travaux d’isolation est valable cinq ans et s’élève à 30%, dans une limite de 100€ TTC par mètre carré. Seuls les propriétaires, les locataires et les occupants à titre gratuit sont éligibles au crédit d’impôt à 30%, ce qui exclut les propriétaires bailleurs du dispositif. Si vous n’êtes pas imposable, vous pouvez tout de même bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique, et ce sous forme d’un chèque bancaire remis par le Trésor public. Nous vous invitons à utiliser notre simulateur de crédit d’impôt 2015.

La prime énergie (règlement en euros) allouée par Total

En faisant le choix d’isoler vos murs par l’intérieur, vous pourrez bénéficier de l’engagement de Total à vos côtés, en profitant d’une prime énergie délivrée sous forme de règlement en euros à la fin de vos travaux. Vous pouvez utiliser notre simulateur de prime énergie afin d’estimer son montant. Par exemple, pour isoler une surface de 70m2 d’une maison située à Strasbourg, vous pouvez obtenir une prime énergie de 798 euros ! Pour obtenir votre prime, vous devrez respecter les critères suivants :

  • Les travaux d’isolation des murs par l’intérieur doivent être réalisés par un professionnel qualifié ;
  • Le logement doit avoir été achevé depuis plus de deux ans ;
  • La résistance thermique de l’isolant doit être R≥ 3,7 m2.KW ;
  • L’isolant doit être certifié ACERMI ou disposer d’un Avis technique ou d’un Document technique d’application (DTA) du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment).

De plus, la facture remise par l’installateur doit comporter les informations suivantes :

  • La marque de l’isolant, la référence et le nom du produit ;
  • L’épaisseur posée (en mm) ;
  • La surface d’isolant posée (en m2) ;
  • La résistance thermique notée (R = m2KW) ;
  • Le numéro de certification ACERMI ou le numéro de l’Avis technique ou du DTA du CSTB de l’isolant.

Les aides de l’Anah

Dans le cadre de la politique de lutte contre la précarité énergétique, l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat est également à même de vous apporter son aide, sous conditions de ressources (variant en fonction de votre lieu d’habitation et de la taille de votre ménage) et si vous êtes propriétaire occupant. Pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide pour vos travaux d’isolation.

L’éco-prêt à taux zéro : une aide permettant d’échelonner le paiement de vos travaux d’isolation

Si vous envisagez des travaux d’isolation de vos murs par l’intérieur, vous pouvez également bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro, sous certaines conditions : les travaux doivent concerner au moins 50% de la surface des murs donnant sur l’extérieur, ils doivent être réalisés dans les deux années suivant l’attribution du prêt, et enfin votre logement doit avoir été construit avant le 1er janvier 1990. L’éco-prêt vous sera attribué par un organisme bancaire.

La TVA au taux réduit à 5.5% à compter du 1er janvier 2014

Faire intervenir un professionnel pour isoler vos murs intérieurs vous permet de bénéficier d’une TVA au taux réduit de 5.5% à compter du 1er janvier 2014 (7% jusqu’au 31 décembre 2013) et ainsi d’un allègement de votre facture. Ce taux s’applique aussi bien à l’achat du matériel, qu’à la pose de celui-ci par l’artisan qui le fournit.

 

 

 

 

Laisser un commentaire