Isolation du sol

Crédit d’impôt 2016 : Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 30% pour isoler vos sols.

Recevez 3 Devis gratuits et sans engagement pour votre Isolation :

devis

Si vous planifiez de réaliser des travaux de rénovation énergétique, vous devez commencer par l’isolation thermique de votre logement car elle vous permet de réaliser des économies d’énergie importantes. Vous pouvez ainsi isoler non seulement vos combles, vos murs et fenêtres mais aussi votre sol car votre plancher est aussi une source de déperditions thermiques importantes.

Votre logement perd de la chaleur par toutes ses parois extérieures, parmi ces pertes celles par le sol peuvent représenter jusqu’à 10% de votre facture de chauffage. Effectivement, isoler votre sol vous permet donc de réduire d’une manière durable vos dépenses énergétiques. Si vus habiter dans une maison ou un appartement, l’isolation du sol est fortement recommandée pour réduire la consommation énergétique de votre logement d’autant plus qu’elle est applicable à tout type de plancher.

Isoler pour retenir la chaleur

Les isolants ont la particularité de retenir la chaleur. Les flux de chaleur les traversent avec moins de facilité que les autres matériaux. En isolant le sol, vous retenez la chaleur dans la maison, pour plus de confort et d’économies d’énergie.

Pour avoir une isolation parfaite, il faut utiliser des isolants thermiques, qui sont souvent confondus à tort avec les isolants phoniques qui vous permettent de limiter les nuisances sonores venant de l’extérieur ou de l’intérieur. Les isolants thermiques se caractérisent par leur très faible conductivité thermique ce qui leur permet de retenir la chaleur dans votre logement. Il existe une multitude de matériaux pour l’isolation thermique : la laine de roche, la laine de verre, le polystyrène, le polyuréthane, l’ouate de cellulose, le chanvre, etc., il est donc important de bien vous renseignez avant d’entamer des travaux d’isolation du sol. La performance de cet isolant dépend aussi de son épaisseur. En posant jusqu’à 30 cm d’isolant, vous pouvez atteindre un haut niveau de performance énergétique. Pour mesurer la performance globale de l’isolant choisi, il vous faut vérifier sa résistance thermique (mesurée en m2.°C/W).

Les revêtements de sol (carrelage, parquet ou moquette) ont un effet isolant, mais cela est insuffisant en termes d’isolation thermique. Même si les déperditions de chaleur par le sol sont moins importantes que celle par les murs et la toiture, elle représente tout de même entre 7 et 10% de la perte totale selon l’Ademe. Ainsi, pour faire des économies d’énergie et afin de réduire votre facture annuelle, il est primordial de bien isoler ses sols en plus du revêtement décoratif. De plus, en évitant que la fraîcheur ne passe par le sol, une isolation améliorée vous apportera plus de confort au quotidien.

Foncitonnement isolation du sol

Une solution simple dans bien des cas

L’isolation des sols de votre logement peut être sous différentes formes, selon qu’il existe un vide sanitaire ou pas. Cela impacte les travaux à entreprendre ainsi que les matériaux utilisés. Les isolants employés pour les différentes techniques ont une longue durée de vie, à condition de respecter certaines règles d’entretien.

Le vide sanitaire est un espace situé entre le sol naturel et le plancher bas d’une habitation. Pour qu’il soit accessible, il doit mesurer plus de 30 centimètres de hauteur. Lorsqu’il est accessible, les travaux d’isolation de sol sont encore plus simples à entreprendre. Cela passe par la mise en place d’isolant, en plaques ou en rouleaux dans la plupart des cas, par le bas, afin de garantir un résultat optimal. La mise en place d’un plancher flottant est un avantage supplémentaire pour améliorer l’efficacité de l’isolation de votre maison.

Si vous isoler votre plancher par le biais du vide sanitaire, vous devez impérativement d’ajouter aux matériaux isolants une bonne solution de ventilation. Car l’aération du vide sanitaire vous est élément important pour le bon entretien de votre isolation des sols. Cet entretient vous permet de lutter contre les effets de l’humidité qui peuvent limiter la durée de vie des matériaux isolants. Des ouvertures d’évent sont nécessaires pour ventiler correctement cet espace. Elles doivent représenter au moins 1/150e de la surface totale du vide sanitaire. Plusieurs systèmes peuvent aussi être envisagés pour cette installation, notamment des briques d’aération ou des ventilations mécaniques de type VMC simple ou double flux.

L’isolation du sol représente un investissement

Les coûts relatifs à l’isolation des sols sont à prendre en considération dans votre projet de rénovation énergétique, même s’ils peuvent être inférieurs à ceux des isolations des murs et de la toiture. Il faut compter, pour une maison de 100m2 entre 1 000 et 3 000 € pour l’isolation simple de votre plancher, pose comprise. Ce coût varie en fonction de la complexité des travaux et du type d’isolant choisi.

Aides et subventions de l’état

L’isolation du sol vous permet de profiter de plusieurs aides financières mise en place par l’état :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique à 30%.
  • L’éco-prêt à taux zéro.
  • Les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
  • Le taux de TVA réduit à 5.5% pour l’achat de l’équipement.

Profitez du crédit d’impôt

Le nouveau crédit d’impôt appelé CITE ou crédit d’impôt transition énergétique vous permet de réduire les dépenses liées aux travaux d’économie d’énergie dans votre habitation principale. Il ne s’agit pas d’une déduction effectuée sur le revenu imposable mais d’un montant défalqué de l’impôt à payer. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt de 30%, il faut confier les travaux d’isolation à des professionnels.

Financez votre isolation de sol avec l’Eco-prêt à taux zéro

Plusieurs banques vous offrent la possibilité de contracter un éco-prêt à taux zéro. L’avantage principal de ce prêt réside dans le fait que vos intérêts seront pris en charge par l’Etat, ce qui vous soulage de charges trop conséquentes. Pour pouvoir en bénéficier, il vous faut améliorer la performance énergétique de votre logement. L’isolation du sol vous permet d’être éligible à cette forme de subvention.

L’ANAH, une aide précieuse

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) octroie des aides financières aux propriétaires occupants ou bailleurs, ainsi qu’aux syndicats de copropriété. Les subventions sont accordées pour les logements de plus de 15 ans dans lesquels des travaux d’économie d’énergie seront menés par des professionnels du bâtiment. L’isolation du sol entre dans le cadre de ces travaux. Le programme « Habiter mieux » de l’ANAH est également appelé Aide Solidarité Ecologique (ASE). Le versement de cette aide aux travaux est conditionné par une amélioration de la performance énergétique du logement d’au moins 25% pour les propriétaires occupants et d’au moins 35% pour les propriétaires bailleurs.

Le taux de TVA réduit à 5.5%

Pour les logements ayant plus de deux ans, un taux de TVA réduit de 5.5% (à compter du 1er janvier 2014) s’applique à l’isolation du sol. Le taux réduit se répercute sur la facture du professionnel pour l’achat du matériel et la main d’œuvre. Il concerne les résidences secondaires et principales.

 

 

 

 

Laisser un commentaire