Chauffe-eau solaire

Crédit d’impôt 2016 : Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d’un crédit d’impôt de 30% pour installer un Chauffe-eau Solaire.

Recevez 3 Devis gratuits et sans engagement pour votre Chauffe-eau solaire :

devis

 

Installés sur le toit de votre logement, les panneaux solaires (coffret thermiquement isolé et recouvert d’une vitre contenant des tubes en cuivre) chauffent au contact des rayons du soleil. Le liquide caloporteur (eau + antigel) ainsi réchauffé va alors circuler à l’intérieur du réseau hydraulique jusqu’au ballon d’eau. L’eau chaude accumulée dans le ballon est maintenant utilisable pour un usage sanitaire.

Le chauffe-eau solaire vous permet de diviser par 4 votre facture d’eau chaude. Cette installation couvre presque 50% de vos besoins en eau chaude. Comme son nom l’indique, ce dispositif utilise une source d’énergie propre, gratuite et renouvelable : c’est l’énergie solaire. Avec un prix raisonnable, cette solution présente beaucoup d’avantages et son coût sera rapidement amorti grâce aux économies que vous allez faire et grâce aussi au crédit d’impôt. Le chauffe-eau solaire individuel est le dispositif le plus répandu en France, en effet selon les chiffres de l’Ademe, plus de 100.000 foyers français utilise ce moyen pour avoir l’eau chaude.

Le fonctionnement de l’énergie solaire thermique : le captage solaire

L’installation d’un chauffe-eau solaire individuel dans votre logement est assez simple et abordable, elle exploite l’énergie du soleil pour produire de l’eau chaude sanitaire. Son fonctionnement est considéré comme révolutionnaire et vous permet de faire des économies importantes tout au long de l’année. Grace à ce dispositif vous allez non seulement faire des économies sur votre facture de chauffage, mais aussi sur votre consommation d’électricité, de gaz, de bois ou de fioul.

Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire individuel, repose sur un principe innovateur. L’énergie solaire est capturée par les panneaux pour réchauffer un fluide dit « fluide caloporteur ». Ce fluide achemine la chaleur vers le ballon d’eau chaude. Concrètement, il s’agit de capteurs solaires qui seront installés sur votre toiture ou au jardin. Ces capteurs sont constitués d’une vitre qui produit un effet de serre dans le capteur. Composés de tubes en cuivre en contact avec un absorbeur, ces capteurs thermiques contiennent un liquide « caloporteur » (à base d’air ou d’eau et d’antigel). Ce mélange se réchauffe rapidement grâce aux rayons du soleil et sera transporté à travers des canalisations calorifugées vers le ballon de stockage de votre logement, où il pourra réchauffer l’eau sanitaire via un échangeur thermique. Après refroidissement, le fluide caloporteur est reconduit vers les capteurs thermiques pour recommencer un nouveau cycle de chauffe. Le stockage de l’eau chaude se fait dans le ballon, donc il faut qu’il soit très bien isolé pour garantir l’eau chaude même quand il n’y a plus de soleil.

Fonctionnement Chauffe-eau solaire

Des panneaux solaires installés sur le toit ou dans le jardin

L’installation d’un chauffe-eau solaire nécessite une déclaration préalable de travaux auprès de votre commune, car la pose de ce type de dispositif peut modifier l’aspect de votre toiture. Si vous résidez dans un site classé, l’accord de l’architecte des Bâtiments de France sera aussi nécessaire. Egalement si vous habiter un lotissement ou en copropriété, il faut vous renseigner personnellement sur les règles applicables (couleurs, aspects, etc.).

Pour ce qui est de l’installation du chauffe-eau solaire, c’est assez simple. Idéalement il faut disposer d’une toiture avec une pente incliné à 45 orientée vers le sud, pour être exposé le plus longtemps possible à la lumière du soleil. Il faut aussi vérifier que les environs soient dégagés, c’est-à-dire sans ombrage de bâtiments ou de végétation à proximité. On peut aussi, installer ce dispositif dans un jardin.

L’installation d’un chauffe-eau solaire individuel nécessite des travaux à plusieurs niveaux dans votre logement. Vous allez devoir :

  • installer des capteurs solaires thermiques sur votre toit. Une surface de 5m² de panneaux solaires sera suffisante.
  • installer éventuellement un nouveau ballon d’eau chaude.
  • installer un circuit pour le fluide transportant la chaleur jusqu’à ce ballon d’eau chaude.

Il existe différents types de chauffe eau solaires :

  • Le chauffe eau à circulation naturelle
  • Le chauffe eau à circulation forcée, modèle le plus répandu en France et un peu plus cher que le modèle possédant une circulation naturelle

Ensuite vous devrez savoir si vous souhaitez raccorder un ou deux échangeurs à votre appareil. Un seul échangeur vous permettra seulement de relier le chauffe eau. Avec un échangeur supplémentaire vous pourrez rajouter une chaudière à votre installation. Demandez conseil à un professionnel en commençant par nous remplir un devis en ligne gratuit afin de préciser votre projet de chauffe eau solaire individuel (CESI).

Des économies sur vos factures, grâce à l’énergie solaire gratuite

Le prix d’un chauffe-eau solaire individuel et de son installation dépend de plusieurs facteurs : le type d’équipement choisi, la taille du chauffe-eau désirée. Par exemple pour une maison comptant 4 habitants, il faut prévoir entre 4. 000 et 8.500 € TTC, en comprenant l’achat et la pose du dispositif.

Ce coût sera rapidement amorti, car l’utilisation des rayons du soleil pour produire de l’eau chaude vous permet de réduire considérablement votre facture d’énergie.

De manière simplifiée, il est recommandé de compter au moins 1 m² de capteurs solaires pour la consommation en eau chaude d’une personne. Pour une installation solaire de ce type, il faut compter environ 1000 euros / m² mais une aide (crédit d’impôt + aides régionales et locales) réduit la facture de 40 à 60 % en fonction des régions. Une installation complète (achat + installation complète) coûte donc en moyenne moitié moins cher que le prix de vente indiqué !

Avec ce type d’installation thermique, vous pourrez couvrir de 50 à 70% de vos besoins en eau chaude. En moyenne, 1 m² de panneau thermique permet une économie de 450 kWh/an. Le chauffe eau solaire individuel (CESI) est un matériel qui a fait ses preuve tant au niveau de sa fiabilité que de sa solidité.

Aides et subventions de l’état

L’installation d’un Chauffe-eau solaire vous permet de profiter de plusieurs aides financières mise en place par l’état :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique à 30%.
  • La prime énergie.
  • L’éco-prêt à taux zéro.
  • Les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
  • Le taux de TVA réduit à 5.5% pour l’achat de l’équipement.

Profitez du crédit d’impôt pour Chauffe-eau solaire

Grace à l’installation d’un Chauffe-eau solaire vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique. Cet aide vise à vous aider si vous projeter d’entreprendre des travaux d’économies d’énergie dans votre logement principal. L’état vous offre ainsi cette subvention, sans condition de ressource, son montant dépendra de la solution d’économies d’énergie que vous allez installer. Le taux applicable s’élève à 30%.

Un coût de travaux énergétique amorti grâce aux Primes Energie

Pour favoriser la réduction de consommation d’énergie, il y a ce qu’on appelle les Primes Energie. C’est un système mis en place par le gouvernement français qui permet d’amortir considérablement les dépenses lors des travaux énergétiques. Pour l’obtenir, il faut s’inscrire à un programme auprès de fournisseurs d’énergie (agréés par l’état) avant de signer votre devis.

Financez votre Chauffe-eau solaire avec l’Eco-prêt à taux zéro

Il est, en effet, possible de réduire vos dépenses sur les travaux d’installation du Chauffe-eau solaire grâce à l’Eco-prêt à taux zéro. Les intérêts de ce prêt sont en effet payés par l’Etat. Toute personne souhaitant installer un Chauffe-eau solaire peut en bénéficier.

L’ANAH, une aide précieuse

L’agence nationale de l’amélioration de l’habitat ou l’Anah a pour mission de soutenir la politique de logement du parc immobilier, c’est un organisme public. Son soutien cible essentiellement la réhabilitation et l’amélioration des résidences des particuliers (donc vous).

Le dispositif « Habiter Mieux » mis en place par l’ANAH est un fonds d’aide pour la rénovation thermique du logement. L’installation du Chauffe-eau solaire est donc éligible pour ce dispositif. Le versement de l’aide pour les travaux est en rapport avec l’amélioration conséquente de la performance énergétique du logement.

Le taux de TVA réduit à 5.5%

Pour les logements ayant plus de deux ans, un taux de TVA réduit de 5.5% (à compter du 1er janvier 2014) s’applique l’installation du Chauffe-eau solaire. Le taux réduit se répercute sur la facture du professionnel pour l’achat du matériel et la main d’œuvre. Il concerne les résidences secondaires et principales.

 

 

 

Posted in:

Laisser un commentaire