Chaudière basse température

Le chauffage avec une chaudière gaz basse température vous permet de faire des économies de 20% sur votre facture de chauffage par rapport à une chaudière gaz classique. Cependant la chaudière basse température ne bénéficie plus d’aucun crédit d’impôt depuis le 1er janvier 2009. D’autres modèles de chaudière comme les chaudières à condensation fonctionnant au gaz, au fioul ou au bois bénéficient quand à elle encore du crédit d’impôt.

Recevez 3 Devis gratuits et sans engagement pour votre Chaudière gaz :

devis

Grace à son excellent rendement, la chaudière gaz à basse température est un dispositif générateur de chaleur économe. Son fonctionnement ne diffère pas beaucoup par rapport à une chaudière gaz classique. La combustion du gaz, génère de l’énergie qui servira par la suite à chauffer votre système de chauffage et/ou à produire de l’eau chaude sanitaire.

En plus des économies d’énergie que vous pouvez faire grâce à l’installation de ce dispositif, le changement de votre ancienne chaudière gaz par une chaudière gaz basse température est assez facile. Il vous suffit d’avoir un circuit de chauffage central composé soit de radiateurs soit d’un plancher chauffant.

Fonctionnement d’une chaudière gaz basse température

Le principe de fonctionnement de la chaudière gaz basse température est simple, il repose sur le fait d’utiliser une eau moins chaude que celle utilisée par les chaudières classiques. Cela vous permet de réaliser des économies de combustible (gaz) pour un rendement meilleur qu’un dispositif classique. Le fonctionnement de cet appareil sera meilleur si votre logement est équipé de radiateurs et/ou d’un plancher chauffant.

L’utilisation d’une chaudière classique est souvent à des radiateurs en fonte « haute température » à forte inertie. Ce qui vous fera perdre de l’argent, en effet le système à haute température consomme plus de combustible pour augmenter la température du circuit de chauffage central.

La chaudière à basse température peut être associée par contre à des radiateurs à basse température et/ou à un plancher chauffant pour réduire votre facture de chauffage tout en gardant un rendement équivalant.
Fonctionnement chaudiere gaz basse temperature

 

 Un remplacement facile pour votre chaudière basse température

Grace à ses dimensions réduites, la chaudière gaz basse température peut s’adapter parfaitement à votre logement. Elle peut ainsi remplacer votre ancienne chaudière sans beaucoup de problèmes, vous pouvez même utiliser votre conduit de cheminé pour son installation.

L’installation d’une nouvelle chaudière peut éventuellement avoir un problème, celui de l’évacuation des fumées. Nous vous recommandant de faire appel à un professionnel qui vous proposera soit l’utilisation d’un conduit de cheminée, soit par un système de ventouse.

La chaudière basse température peut se présenter sous plusieurs formes en fonction de votre logement, elle peut être cubique ou en colonne pour être posé dans votre sous-sol par exemple et se raccorder à votre système de chauffage. Si vous habiter dans un appartement, vous pouvez utiliser la

En fonction de votre logement, la chaudière basse température, qu’elle se présente sous forme cubique ou en colonne, peut simplement être posée (dans votre sous-sol par exemple) et être raccordée à votre système de chauffage. Une chaudière murale, plus compacte et donc plus pratique en appartement, se fixe également sans difficulté dans la pièce de votre choix.

Un combustible encore concurrentiel

En plus de la facilité et du faible coût de son installation, ce type de chaudière utilise un combustible bon marché qui permet à la chaudière gaz basse température de rivaliser avec les autres dispositifs qui utilisent les énergies renouvelables. Son prix est aussi moi élevé que son homologue à condensation.

Le gaz naturel est un combustible bon marché si vous avez accès à un réseau de gaz prés de votre habitation. Malgré que son prix soit en constante augmentation vue son indexation sur le prix du pétrole, le gaz naturel reste plus accessible que le gaz propane qui est encore plus chère avec l’obligation de posséder une citerne individuelle.

Aides et Subventions

L’installation d’une chaudière gaz basse température représente des coûts importants, qui peuvent être amorti non seulement grâce aux économies d’énergie que vous pouvez faire. Mais aussi avec les aides et subvention mises en place par l’état :

  • Les subventions de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH).
  • Le taux de TVA réduit à 5.5% pour l’achat de l’équipement.
  • L’éco-prêt à taux zéro.

Les aides de l’Anah

L’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (Anah) est un établissement public chargé de lutter contre la précarité énergétique résidentielle. L’Anah gère aussi le programme « Habiter mieux ». Celui-ci complète les subventions ci-dessus si l’amélioration finale atteint au moins 25 %. Les travaux doivent être réalisés par une entreprise du bâtiment. Les propriétaires bénéficient de l’accompagnement d’un opérateur partenaire de l’Anah. Ce dernier les assiste dans le choix, le suivi et le financement des travaux.

TVA à taux réduit

Vous pouvez aussi bénéficier de la TVA à taux réduit pour réaliser vos travaux. En effet depuis depuis le 1er janvier 2014, la TVA à 10 % s’applique aux travaux d’amélioration et d’entretien d’un logement achevé depuis plus de 2 ans. Pour y avoir accès il suffit de confier les travaux d’installation de votre chaudière gaz basse température à une entreprise spécialisée. Celle-ci vous facture la vente et la pose de votre équipement en intégrant la réduction de TVA.

L’éco-prêt à taux zéro

Vous pouvez aussi bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro attribué par certains établissements bancaires. Pour en bénéficier, il faut impérativement que vous engagiez un bouquet de travaux, c’est-à-dire au moins deux actions destinées à réduire la consommation d’énergie. Pour un bouquet de deux travaux, l’éco-prêt peut s’élever à 20 000 € (remboursables en dix ans) et pour un bouquet de trois travaux il est plafonné à 30 000 € et la durée de remboursement peut être poussée à 15 ans.

 

 

 

 

Laisser un commentaire